Hannah Arendt, dans son Eichmann à Jérusalem (1961), parlait de la « banalité du mal ». On sortait dans la rue en 2020-2021, et on contemplait la banalité de la bêtise, puisque le masque n’est qu’une muselière et une façon de donner du corps à une plandémie fantôme.

(Belle idiocratie créée par la déséducation oligarchique et la télé oligarchique.)

Photo d’entête : “Mardi Gras (20) – 24Feb09, New Orleans (USA)” par philippe leroyer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.