Alors que les appels à la désobéissance civile se multiplient, quelle attitude adopter face aux personnes qui mettent en place le passe(port) sanitaire malgré tout ? Faut-il leur accorder le droit de sauver (ou de croire sauver) leur activité professionnelle ou considérer que la morale est au-dessus de toute autre considération ?

Faut-il appeler à la grève générale à partir du 15 septembre 2021 et considérer toute personne qui continue à travailler (hors exceptions, par exemple pour les soignants) comme ayant choisi le camp du gouvernement illégal –et jugée comme telle à la libération ?

Et les forces de l’ordre, alors que nous avons besoin d’elles pour déposer le gouvernement légalement putchiste1), quelle attitude adopter face à elles ? Faut-il les considérer comme traîtres et ennemies tant qu’elles continuent à suivre les ordres scélérats de ce 0,1% parasite ? Faut-il les forcer à se définir pour l’un ou l’autre camp et leur donner le choix entre le coup d’Etat libérateur ou la guerre civile ? Faut-il fraterniser sans cesse pour qu’elles nous rejoignent ou leur fixe une date-butoir ou une limite à ne pas franchir ? Et si oui, laquelle ?

Photo d’entête : “A doctor checking COVID vaccination QR code” par Marco Verch Professional Photographer

Notes

  1. Et la Vème république illégitime depuis le vol du résultat du référendum de 2005 et la dissolution de la souveraineté dans une Union Européenne soviétoïde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *