Les mairies et conseil généraux, élus, ne sont que les sous-fifres du préfet dès que c’est important, et la plupart des Français ne connait même pas le nom du leur, nommé à Paris.

Les parlements français et européens sont des chambres d’enregistrement des décisions de la Commission européenne, nommée par les gouvernements.

Personne n’élit ni les juges, ni les commissaires de police, ni les généraux et pas même les procureurs, censé être l’avocat du peuple. De même, personne n’a enseigné au peuple un droit que nul n’est censé ignorer. Mais tout le monde mouille ses joues théâtralement quand la divine démocratie est attaquée.

A chaque fois qu’il y a un pouvoir de façade, on peut veauter ; dès qu’il a du vrai pouvoir, cela reste opaque et distant.

En France, sous la 5ème république, le seul qui a encore son mot à dire est le Président de la république ; pour mettre en place cette marionnette, on a créé des empires entiers de media pour le vendre et imposer le pantin et bon acteur qui convient aux puissants.

Le plus étrange, donc, n’est pas que 50% des gens s’abstiennent, c’est qu’il en reste 50% assez idiots pour légitimer le Système en allant urner sur commande. Sans doute tous ceux qui ont encore la télévision et les abonnés des DNAlsace…

*

La politique du “en même temps”, c’est de la politique quantique où la vérité peut être tout et son contraire. Du coup, on n’était pas assez malins pour comprendre le coup des masques interdits-obligatoires.

Exigeons donc un chat mort-vivant comme premier ministre, il fera l’affaire…

Photo d’entête : « mouton » par Alain Bachellier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.