Depuis le début de cette pandémie déclarée par l’OMS, nombreuses sont les personnes qui pensent que la vraie raison de la mise en quarantaine est de mettre à bas une économie qui devait de toute façon s’écrouler sous peu, et de tenir tout le monde tranquille quand le système s’effondrera. Eventuellement en déployant l’Armée préventivement, peu à peu, grâce à des raisons toujours meilleures les unes que les autres : attaque terroriste, invasion du pays par les Allemands, aide logistique, virus qui muterait dans l’air à plus de 20° et rendrait l’hydroxychloroquine inopérante, émeutes diverses… Dans ce cas, les forces de l’ordre et les militaires qui suivent le régime et le sauvent depuis plus d’un an, seront bien amenés à contenir la foule en cas de colère monstre ou de panique, lors de cet effondrement du système financier, bancaire et monétaire.

Si tel est le cas, si tout ceci n’est qu’un prétexte politique de contrôle social, il ne faut pas donner au pouvoir illégitime le temps d’organiser jour après jour le contrôle de tout un chacun. D’un autre côté, l’Armée, les gendarmes et la police continuent de défendre, par leur action, le régime.

Sauf si vous comptez attendre à la maison votre mise en esclavage (en attendant le vaccin, le puçage et le rationnement néo-trotskiste), quelle est vôtre ligne rouge une fois passée laquelle vous estimez que le contrat social est rompu et que la rébellion devient de la légitime défense inéluctable ? Et qu’il faut donc sortir de chez soi en masse.

Dites-nous en outre, en commentaire, qu’est-ce que, selon vous, le peuple devrait faire une fois que cette ligne est franchie.

Détention-quarantaine : quelle est votre ligne rouge ?

Entête : “the detour” par gaston torre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.