La société d’apartheid étant une nouvelle réalité en France depuis juillet 2021, il faut que les non-ogéèmisés envisagent une société parallèle, saine, où ils puissent échapper à l’application du Nouvel Ordre Mondial dans leur pays et vivre, tout simplement.

Pour cela des ateliers se mettent en place pour monter ou rejoindre des projets qui permettent d’être autonome de l’Etat néo-bolchévique qui se profile sous prétexte sanitaire.

On essaye de cartographier toutes les ressources pour la résilience locale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.