Le jour même où son ex-bru, la trop célèbre Agnès Buzyn, était entendue par les députés de la section française de l’Empire oligarchique pour sa parfaite gestion du Covid-19 et son très bon bilan en termes de morts et de peur vendeuse de vaccins et de contrôle, le jour où le site nord-américain youtube fermait la chaîne de Dieudonné (coupable de s’être attaqué au lobby qui n’existe pas du tout), Simone Veil donnait son nom à la salle d’entrée de la grosse cuvette de chiottes en verre abritant les bureaux du Conseil départemental du Bas-Rhin1.

La soumission ostentatoire étant de mise dans le régime, le préfet envoyé de Paris, Laurent Touvet, était venu se montrer et c’est l’infatigable pin-up Brigitte Klinkert qui présidait la cérémonie.

Instragram du CG68 (mis en ligne le 30 juin 2020)

Le CG68 vous prévient donc, toute personne qui entre dans l’agora, administrés comme agents verront la sainte femme de la religion shoatique. Il n’est pas dit s’il faut signer ni comment, ni si les organes des impies seront envoyés dans son pays de cœur, l’Etat ségrégationniste juif.

La veille d’une annexion annoncée de la Cisjordanie par les colons racialistes au nom d’un texte de propagande écrits par eux-mêmes, nous rappelons que des Simone Veil/Weil, c’est la philosophe chrétienne, juive convertie, qu’on préfère, celle de La Pesanteur et la Grâce, pas celle de la mort par avortement et qui écrivait, la philosophe pas la « meuf dead » qui a fondé la soumission de l’Europe aux EUA (et ceux qui tiennent ces derniers) via l’UE :

La chrétienté est devenue totalitaire, conquérante, exterminatrice parce qu’elle n’a pas développé la notion de l’absence et la non-action de Dieu ici-bas. Elle s’est attaché à Jéhovah autant qu’au Christ : elle a conçu la Providence à la manière l’Ancien Testament. Israël seul pouvait résister à Rome parce qu’il lui ressemblait, et le christianisme naissant portait ainsi la souillure romaine avant d’être la religion officielle de l’Empire. […]

Rien d’étonnant qu’il y ait tant de mal dans une civilisation – la nôtre – viciée à sa base et dans son inspiration même par cet affreux mensonge. La malédiction d’Israël pèse sur la chrétienté. Les atrocités, l’Inquisition, les exterminations d’hérétiques, c’était Israël. Le capitalisme, c’était Israël (ce l’est encore dans une certaine mesure…). Le totalitarisme, c’est Israël, notamment chez ses pires ennemis.

Il ne peut y avoir de contact personnel entre l’homme et Dieu que par la personne du Médiateur. En dehors du Médiateur, la présence de Dieu à l’homme ne peut être que collective, nationale. Israël a simultanément choisi le Dieu national et refusé le Médiateur ; il a peut-être tendu de temps à autre au véritable monothéisme, mais toujours il retombait, et ne pouvait pas ne pas retomber, au Dieu de tribu.

Simone Weil, La pesanteur et la grâce, “Israël” (Plon, 10/18, 1948, p. 166-167)

A l’heure où les nationaux-sionistes, Eric Zemmour en tête, sont en train de saper la France pour la livrer à la guerre civile, la transformant en Palestine sans frontières où les Goyim, gilets jaunes, souchiens comme les musulmans où toutes les marionnettes utilisées pour saper l’Etat mais abandonnées ensuite, se font tabasser et contrôler dans tous les check-points possibles et imaginables2, les parasites ripoublicains du CG annoncent la couleur.

Instagram de Mme Klinkert (mis en ligne le 26 juin 2020)

Et pour ceux qui n’ont pas compris que pendant que les idoles sont mis dans les temples de verre, Nabila Klinkert est allée, quelques jours plus tôt, à la cathédrale de Strasbourg pour une célébration « œcuménique » – comprendre noachique dont la secte Novus Ordo (ou Eglise conciliaire) n’est que la branche ex-catholique – tout le monde comprend ce qui est en jeu, même s’il n’ose pas se le dire dans un réflexe de survie sociale.3 Le patrimoine chrétien n’est là que pour servir les bourgeois du Quartier Sud, ceux qui vendent la possibilité aux touristes de consommer du beau et de faire des stupides photos de leur gueule devant des architectures exotiques, pendant que l’empire juif se met en place.

Les non-élus ou ceux qui ne sont pas leurs sbires, n’ont droit qu’à la laideur en série dans les quartiers poubelles où les esclaves du Nouvel Ordre Mondial ont un peu le droit d’exister s’ils restent dans leurs cases, … où l’avorteuse est encore présente !

Rue dans les nouveaux quartiers d’esclaves OGM standardisés, vaccinables, puçables, tabassables et à contrôler en permanence

Pas sûr que Klinkert comprenne bien ce à quoi elle participe. Ne sondant ni les cœurs ni ne sachant si elle est franc-maçonne, nous lui accordons de bonne grâce le bénéfice du doute.

Notes

  1. Et accessoirement de Brigitte Klinkert quand elle n’est pas en séance photos hors des locaux que son poste d’élue de la ripoublique lui donne.
  2. Et merci le Covid-19 pour l’accélération du développement du totalitarisme bienveillant, bien diffusé grâce à Mme Buzyn et son mari M. Lévy, lui-même opposé à l’affreux Didier Raoult qui avait une solution contre le vaccin lucratif et la peur prétexte à la mise en place d’un régime sous mandat israélien, notamment par important des techniques de surveillance et des armes.
  3. Rien de pire que cette Inquisition de cette religion de haine, de sang et de génocides joyeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *