En mars-avril, gérant la crise sanitaire comme des pieds gauches sales ou comme des assassins froids et pensant à long terme l’instauration d’une bonne dictature mondiale sous prétexte de virus, le gouvernement d’Edouard Philippe promettait des masques. Mince, en vérité, seul Dieudonné en avait, comme nous le rappelle le Studio Crapulax.

La France en marche #51 – 9 avril 2020

Entête : “wacky” par dominique bergeron

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.