Tout geste qui pourrait aménager ma détention préventive pour un faire en moment un tant soit peu normalisé, me gêne.

Ne pas oublier pourquoi on est en prison : leur incompétence intolérable

En effet, nous payons aujourd’hui l’incapacité de ce qu’il reste d’État moribond, à traiter une grosse grippe un peu plus sévère que les autres années. Nous payons la non-préparation et le démantèlement idéologique du système de santé. Nous payons l’incompétence d’une succession d’équipes de minables et de vendus dans une république agonisante. Je sais bien que toute une certaine presse oligarchique et largement subventionnée par l’État (sans quoi ces torchons mourraient dans l’indifférence générale), toute une batterie de jeunes poulets beaux et débiles dits you-entubeurs, les « Restezchezvous » (la version mutée encore plus idiote que la horde stupide des “Je suis Charlie”), ou toute une télévision vendeuse de peur en continue et de fausses nouvelles, tendent à nous expliquer comment vivre comme des rats heureux dans nos cages.

Ça fait mal à la tête, tellement c’est con… (Attention, voir ce montage deux fois de suite, fait perdre 2 points de QI instantanément !)

Voire nous expliquent que sans nous la nature reprend ses droits, en nous suggérant de manière aussi tacite qu’éhontée, qu’après tout, un bon suicide collectif de l’humanité sauverait la planète. Bill Gates, donc l’OMS, donc l’ONU, donc notre antiélite nationale, y travaillent, avec leurs vaccins et leurs projets de réduction de la population mondiale (mais pas eux, ni leur famille, ni leur caste, évidemment) – que les journalistes commencent, on n’a pas entendu dire qu’un copieur inculte et niais de dépêches AFP est plus nécessaire à la Terre qu’une espèce en voie de disparition connue par trois chercheurs dans un laboratoire obscur d’une université délabrée.

Je veux bien que la déblatéreuse en pyjama, le banquier cocaïné et les experts ès-vaccination et suppôts des laboratoires, aient envie qu’on se rende nos quarantaines joyeuses pendant qu’ils font du pays un Enfer à coup d’ordonnances et en attendant le grand cataclysme économique. Mais je considère que tout acte rendant à se simplifier une situation scandaleuse, rendue nécessaire par l’attentisme, le manque de masques et de tests, est un un acte de collaboration avec un ennemi bien visible, nommable et, un jour, justiciable.

#ALaMaison, plus gros plus cons

Pendant ce temps ce temps, il y a aussi les hamsters à qui on envoie de la drogue pseudo-culturelle pour oublier leur captivité et des roues gratuites où courir à l’intérieur. Le 6 avril 2020, c’est une nouvelle chaine temporaire et gratuite dans la télévision-qui-rend-con (n’y en a-t-il pas déjà 450 dans les bouquets numériques ?), qui arrive. #ALaMaison, c’est son nom, prétend qu’elle va aider à passer le temps « intelligemment » durant le confinement.1. C’est du moins ce que prétend Pierre-Antoine Capton, son créateur, dans le Journal du dimanche. Décrite par le CSA comme étant un projet « citoyen, solidaire et à but non lucratif », la chaîne de télé lancée en cinq jours seulement, elle est présentée par Capton comme « une chaîne éphémère destinée à s’occuper intelligemment chez soi et en famille pendant les prochaines semaines ».
 
Derrière Pierre-Antoine Capton, le producteur et président du groupe audiovisuel Mediawan, c’est en réalité l’ensemble des acteurs publics et privés de l’audiovisuel qui se sont réunis autour d’un projet visant à occuper les nigauds durant leur détention.
 
De 7h à minuit, la chaîne proposera des contenus « culturels et éducatifs de qualité ». D’une durée de cinq à quinze minutes, les programmes feront la part belle aux documentaires et émissions scientifiques (L’esprit sorcier) et historiques (Toute l’histoire en 6 minutes). Des rendez-vous avec les youtubeurs Dr Nozman et Léo Grasset sont également annoncés, afin de « transmettre le goût des sciences avec pédagogie et humour »2. Quant à la fiction, elle ne sera pas oubliée. Elle prendra la forme de soirées thématiques. Pour débuter, par exemple, les auditeurs pourront regarder Poil de Carotte, téléfilm de Richard Bohringer. Suivront Le Bossu d’André Hunebelle, Au revoir les enfants de Louis Malle ou encore Microcosmos de Claude Nuridsany et Marie Pérennou. Bref, on imagine un gros pot-pourri dégoulinant d’antiracisme, d’anticomplotisme, d’ouverturedesprisme, de féminisme, de lgbtiq+yus%pou-isme …bah , oui, la même merde que partout ailleurs, en fait… mais en formats courts, parce que le rat confiné, tel un cerveau de gamin de 3-5, ne sait se concentrer qu’un quart d’heure maximum sur le même sujet, toujours moins fin, toujours plus con.

À l’heure du déjeuner, nous dit-on, des cours de cuisine seront proposés par la plateforme Chefclub. Ali Baddou (qui coprésente C’est à vous, l’émission de France 5 produite par Pierre-Antoine Capton) répondra à des questions philosophiques posées par des enfants via Skype. Un petit journal est également à l’étude, « pour expliquer la crise sanitaire et son évolution aux plus jeunes. » En gros et en clair, ça rassemblera à France Info ou France Inter, avec un ton pour gosses ou débiles mentaux, juste bons à donner les capacités cognitives aux couillons, futurs gardes rouges youtubesques du Restezchezvouisme3, pour regarder Drahi ou Bolloré TV en arrivant à comprendre qui sont les Gentils et qui sont les Méchants, et de suivre les mensonges rigolos de la porte-parole du gouvernement.

Enfin, si tous les gens étaient de la même trempe d’esclave, le Nouvel Ordre Mondial mériterait vraiment de passer… Voyez comme leurs plaisirs et leurs libertés, c’est l’acceptation de l’esclavage. Moi, pendant ce temps, je vais cracher ma bile sur Internet au lieu de prendre du bon temps, ce n’est pas très malin, ce n’est pas très égoïste, mais c’est comme une forme de résistance.

Entête : « Pitié sauvez-moi ! » par azartaz

Notes

  1. Apparemment Arte n’était donc pas suffisante, sauf si les autorités considèrent que la chaîne franco-allemande doit se spécialiser sur les reportages sur Hitler pour informer les masses que le nazisme c’est mal et qu’il ne faut plus jamais voir ça, sauf si c’est pour le bien sanitaire et pour lutter contre un virus, Covid-19 et smartphones jaunes où se trouveront nos laisser-passer médicaux… Bref, pendant qu’on a peur d’Auschwitz et des chars, on s’enferme dans nos camps uberisés et on se tire une balle dans le pied avec de la technologie de pointe acérée.
  2. Comprendre : la 245ème fois qu’un type imite l’humour de Norman, lui-même décalqué des 3 456 754 films hollywoodiens produits depuis les années 1990… On en baille d’avance…
  3. Ou n’importe quel autre slogan – même contradictoire – que le Pouvoir leur aura mis dans la tête comme du grain dans le gosier d’une oie, pour les gaver de conneries à répéter sur le ton héroïque du gars qui vient de faire une découverte scientifique capitale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *