Il y avait du beau monde, sous un merveilleux soleil, en ce samedi 5 février 2022. Comme d’habitude nous avions rendez-vous à 14h près du kiosque de la Place Rapp où nous attendaient des chansons célébrant la liberté.

Certains avaient mis des drapeaux pour rendre hommages aux camionneurs canadiens en train de faire plier par leur présence, à Ottawa, le Gauleiter du gouvernement mondial oligarchique au Canada, Justin Trudeau.

Place Rapp on retrouve comme chaque semaine la bonne humeur malgré l’adversité, la vraie fraternité et des figures pittoresques de notre ville !

Puis nous sommes partis sur le boulevard du Champ-de-Mars et le boulevard St Pierre.

Là, nous nous sommes arrêtés pour discuter avec une dame qui prenait sa fille gravement handicapée. Elle nous a expliqué sa solitude et son combat de toute une vie dans la totale indifférence des politiques. Aucun soutien de leur part. Au contraire de moins en moins de personnes pour s’en occuper dans le centre… j’ai vu tant de détresse dans ses yeux plein de larmes. Je lui ai donné ma rose jaune et j’ai réussi à avoir un léger petit sourire.

Cette rencontre fut suivie de celle d’une vieille dame qui nous a remercié pour notre combat, nous affirmant que ce qui se passe actuellement lui faisait penser à 1940 et au comportement indifférent des Français. Elle nous a quitté pleine d’émotion en nous criant qu’elle nous aime et nous soutient.

Le cortège est passé pour une fois par la rue des fleurs, jusqu’au marché couvert, Koïfhus, Grand-rue et rue des clefs.

Arrivés place de la mairie, nous avons fait une halte où nous avons chanté tous en chœur, le chant des partisans avec beaucoup d’émotion.

“Le chant des partisans” chanté près de la mairie de Colmar

Enfin direction théâtre, rue Kléber et retour au point de départ dans la joie, les chants et les rires, comme à chaque fois.

Résumé vidéo de Chris Bours

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.