Le premier thème que nous aborderons sera la captologie, c’est-à-dire les techniques visant à nous rendre accro’ à un contenu sur écran, que ce soit à des fins politiques et/ou commerciales (en vue de vendre de la publicité).

Afin de cadrer la conversation et d’avoir une lecture commune, nous lirons La civilisation du poisson rouge [2019] de Bruno Patino (désormais en poche à 7,20 €), ainsi qu’un deuxième livre au choix qui a trait au sujet et qui permet à chacun d’élargir au-delà de ce seul texte.

Au-delà de la notion de captologie, qui n’est pas très claire, nous pourrons donc réfléchir à la façon et aux raisons qui poussent des groupes à nous tenir le plus possible devant nos écrans, et nous réunir pour en parler. Nous ne parlerons donc pas de publicité ou de rhétorique en général, mais bien sur les écrans (télévisions, smartphones, ordinateurs, tablettes, cinéma, voiture… dans l’espace privé ou public, comme les bars, les rues ou les aéroports, etc.). Non pas de technique de manipulation générale, de perversion du langage ou de diffusion de symboles, mais bien de la volonté de nous rendre accros à un contenue sur écran. Certes, la question anthropologique dérivera naturellement sur une question politique, mais partons des faits et des constats, d’abord.

PS1. Un livre n’est pas une vidéo Youtube, hein ? (on ne sait jamais…)
PS2. Viens avec une théorie complotiste si tu veux, mais viens avec un livre sérieux qui en parle (cf. PS1) et qui colle au sujet.

Lieu

Nous trouverons un lieu pouvant nous accueillir, sur Colmar, comme un bar nous fournissant une arrière-salle tranquille où tenir notre discussion en échange de consommer, une grange, un gite, un coin où faire feu de camp et boire des bières, n’importe où où on peut se voir en vrai, se parler, échanger, compléter, ne pas être d’accord, surenchérir, etc.

Si notre Bon Gouvernement nous remet en prison uberisée ou nous interdit de nous réunir à plus de 6, nous pourrons trouver un endroit où jouer au Cercle des Poètes disparus, lire Goldstein dans les bras de Julia/Winston, jouer à la résistance intellectuelle, aux premiers chrétiens dans les catacombes, aux maoïstes cachés dans les montagnes, aux Vendéens, aux chiapas, à la société secrète (je laisse chacun choisir l’imaginaire qui lui plait le plus)… mais soyons optimistes ou naïfs et faisons comme si la “nouvelle normalité” était vivable.

Petite liste de livres sur le thème

Généralités et éducation au XXIème siècle

  • Michel Desmurget, La fabrique du crétin digital : Les dangers des écrans pour nos enfants [2019]
  • Lucien Cerise, Neuro-pirates [2014]
  • Alain Bentolila, Comment sommes-nous devenus aussi cons ? [2014]
  • Michel Desmurget, TV Lobotomie : La vérité scientifique sur les effets de la télévision [2013]

[Trouver des livres spécifiques sur la façon dont les chaines nous font rester sur des contenus creux : télé-réalité, jeux, clips, émissions racoleuses, etc.]

[Trouver des livres sur les chaînes d’infos en continu et le business de la peur et de l’urgence permanente]

[Trouver des réflexions sur le confinement et couvre-feu comme marche forcée de la captologie : comment l’oligarchie mondiale, via ses marionnettes nationales, poussent les gens dans les mains des GAFAM pour se socialiser]

Réseaux sociaux et jeux vidéos

  • Vincent Folliot, Les réseaux sociaux rendent-ils idiot ? [2013] 
  • Adrien Sajoux, Sociologie du gamer [2018]
  • Julien Azam, Facebook, anatomie d’une chimère [2013]
  • Alexandre des Isnards et Thomas Zuber, Facebook m’a tuer [2012]

Pornographie

  • Patrick Baudry, L’addiction à l’image pornographique: Addiction : Plaisir, Passion, Possession [2016]
  • Younès Larbois, Sociologie du hardeur – Pour une résistance à la pornographie [2018]
  • Ruwen Ogien, Penser la pornographie [2008]
  • Dany-Robert Dufour, La Cité perverse: Libéralisme et pornographie [2012]