Olivier Becht, député de la 5ème circonscription du Haut-Rhin et président du groupe “Agir ensemble”, un groupe de 21 conservateurs macronolarbins, fait partie des élus (tous d’“Agir” ou de la LREM) qui, via la proposition de résolution n°3476 enregistrée à l’Assemblée Nationale le 23 octobre 2020, propose l’ouverture d’un débat public sur la création d’un revenu universel.

La proposition faite par Benoit Hamon, lors de la campagne pour les élections présidentielles, en 2017, dans le camp des socialistes, avait été raillée par les conservateurs et libéraux qui avaient fait de François Fillon leur champion. Macron, pour le peu de précision que comportait le programme révolutionnaire1 de 2017, était sur un logiciel lui aussi libéral, certes moins que Fillon car plus flou, mais tout le monde se souvient de la petite leçon que le roquet faisait aux infirmières en leur professant qu’il n’y a pas d’argent magique, et ce quelques mois avant d’en faire apparaître de nulle part 300 millions pour payer les conséquences des dégâts de sa politique d’économie, à lui et l’équipe politique d’énarques et hauts fonctionnaires qui pilote le pays depuis les années Mitterrand. On se demandait déjà comment les macroniens et libéraux pouvaient comprendre le virage socialiste de Macron en avril 2020, comment vont-ils expliquer ce virage communiste ?

Il faut bien commencer à réaliser que sans la donne de la mise en place du Nouvel Ordre Mondial – celui dans lequel on doit aller ensemble sans que personne ne puisse s’y opposer, d’après Sarkozy, la marionnette de l’oligarchie mondiale qui, en 2009, précédait le modèle plus jeune Macron –, véritable synthèse à la chinoise du pire du capitalisme et du communisme du XXe siècle, tous ces revirements sont incompréhensibles.

Donc après détruit la France et l’économie des Français par leurs décisions absurdes et criminelles, leur solution n’est rien d’autre que la continuation du même plan, qui mène vers la même funeste issue si nous ne les arrêtons pas avant, dès lors qu’un revenu universel, appelé en parfaite novlangue totalitaire, « socle citoyen »2, sera une mesure néo-trotskiste visant à rendre tous les esclaves dépendants de l’Etat oligarchique, qui ne tardera pas à rendre ce revenu universel mais conditionné à tout un tas de conditions…

Comment Olivier Becht peut-il participer à cela ? Il faudrait lui poser la question…

En attendant, on peut télécharger la proposition de débat en pdf, ci dessous :

Photo d’entête : “Homeless” par Pedro Ribeiro Simões

Notes

  1. Ceux qui ont compris ce qu’il y a derrière le coup d’Etat en France en 1789 et quelle étape est en train d’être essayée d’être mise en place, comprennent que tout cela est tout à fait révolutionnaire, dans le sillon de la Terreur de 1793.
  2. Dès qu’ils changent les mots pour confondre les réalités, une alarme doit s’allumer chez le citoyen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *